Partir au Canada n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui, du moins pour les Français. Pour cela, il suffit d’obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE) en ligne. Remplir le formulaire ave, valider son dossier se fait en quelques clics, rien de bien complexe. Mais comme un coup de pouce est toujours le bienvenu, on vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la validité AVE Canada et les autres types de VISA pour le Canada.

L’autorisation de voyage électronique, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, l’autorisation de voyage électronique est un moyen d’obtenir, en ligne, le droit de transiter ou de résider dans un pays (ici voyager au Canada). C’est un dispositif très intéressant pour ceux qui peuvent en bénéficier, car il permet d’obtenir une autorisation de séjour sans passer par l’ambassade concernée et réduit, ainsi, considérablement le temps d’attente. En effet, une demande autorisation ave Canada ne prend que quelques minutes et nécessite seulement une connexion à Internet. Il existe des ressources en ligne intéressantes pour en savoir plus sur la validité ave canada et les autres pays ayant mis en place ce système. On peut citer, par exemple, les États-Unis, l’Inde, la Thaïlande…

Les démarches pour valider un formulaire AVE Canada

Pour avoir le droit de visiter le Canada, munissez-vous de votre passeport et de votre carte bancaire en plus d’avoir une adresse mail. Répondez aux quelques questions posées puis payez les frais qui ne s’élèvent qu’à sept dollars canadiens. En quelques minutes, vous recevrez la confirmation de la validité AVE. Celle-ci a une validité de cinq années à partir de son obtention et permet de voyager au Canada pendant une durée de trois mois. Au-delà, c’est d’autres types de VISA canadien qui sont requis.

Autres types de Visa pour aller au Canada

L’immigration canada ne cesse d’attirer de plus en plus de personnes toutes nationalités confondues. La raison ? Un niveau de vie et des opportunités professionnelles et sociales très intéressantes. Si l’AVE Canada a une durée de trois mois, pour s’installer là-bas ou y poursuivre des études (plus de six mois), il faut faire une demande de permis. Il en existe deux sortes :

  • Le permis de travail.
  • Le permis d’études.

Pour le permis de travail, on distingue deux types. Il y a le permis de travail ouvert qui permet de se rendre sur le sol canadien sans embauche préalable et de chercher sur place un travail. Quant au second, il s’agit du permis de travail fermé, il s’inscrit dans la politique d’immigration au Canada. Lié à un employeur, le demandeur de permis de travail fermé doit, au préalable, obtenir une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) positive. On le constate donc, s’il est plus simple de se rendre au Canada avec l’AVE, il est toujours aussi difficile de s’y installer sans un projet professionnel cohérent et sérieux. Pour finir, il faut savoir qu’il existe certaines exceptions à l’Ave Canada, notamment pour :

  • Les citoyens ressortissants des États-Unis.
  • Les citoyens français de Saint-Pierre et Miquelon qui souhaitent entrer sur le territoire canadien à partir de cette zone.

Pour tous les autres, ressortissants français et européens, il faut passer par une demande d’AVE en ligne. Mais la démarche d’obtention d’autorisation de séjour est tellement simple comparée à celle d’autres pays, qu’elle ne représente qu’une simple formalité.